Société suisse d'histoire

La SSH est l'association de discipline des historiennes et historiens en Suisse. Elle a été fondée en 1841 sous le nom de la Société générale suisse d'histoire (SGSH).

La SSH s'investit afin d'encourager les sciences historiques ainsi que la formation en histoire et elle représente les intérêts de la branche vis-à-vis des tiers. Elle poursuit ces objectifs avec l'édition de publications, un travail thématique et des activités, des services à l'attention de la communauté des historiennes et historiens et du public ainsi qu'avec l'organisation de manifestations dont, tous les trois ans, les Journées suisses d'histoire. Elle est constituée en association et appartient, en tant que société de discipline, à l'Académie suisses des sciences humaines et sociales (ASSH). La SSH est une association de membres - rejoignez-nous, profitez de nos offres et soutenez notre engagement.

 

Prise de position de la SSH sur la réforme de l’ordonnance fédérale sur la maturité (ORM)

La branche de l’histoire est d’une grande importance pour la formation des élèves, puisque la compétence de la critique des sources acquise dans la formation en histoire représente justement une condition essentielle pour pouvoir distinguer les faits des contre-vérités dans la sphère numérique. L’enseignement de l’histoire permet de développer les compétences nécessaires pour identifier les «fake news».

Prix SSH

La SSH lance un prix pour la défense de la liberté de recherche. A cet effet, la SSH ouvre un fonds destiné à apporter un soutien financier aux historiennes et historiens en cas de procédures juridiques et à réduire les risques financiers qui y sont liés.

Nouvelle parution: Itinera 50

Le normal tire son sens du fait qu’il existe quelque chose qui stimule sa pulsion: l’anormal. C’est dans ce champ de tension qu’est apparue la psychologie de l’enfance et de l’adolescence au 20ème siècle. Le recueil «Das Problem Kind. Zur Geschichte der Kinder- und Jugendpsychiatrie der Schweiz im 20. Jahrhundert» donne la première vue d’ensemble de l’histoire de la jeune discipline en Suisse. Les pionnières et pionniers se sont inspirés de la psychologie et de la pédiatrie et ont répondu à la demande sociopolitique de former les mineur-e-s afin qu’ils et elles s’intègrent dans la société.